A quoi sert la gymnastique cérébrale?

La gymnastique cérébrale est une science du mouvement, favorisant l'éducation et le développement de tout individu. Elle se compose de mouvements et d'activités simples recommandés pour améliorer les capacités intellectuelles et pour sentir un état de calme profond.

 

Cette technique contribue à une meilleure utilisation du cerveau. Elle libère les transferts cérébraux ce qui facilite tous les types d'apprentissage. Elle permet d'être plus concentré sur les tâches à accomplir, aide à communiquer plus facilement et à mieux s'organiser dans son quotidien. Elle garde l'esprit alerte, développe la mémoire, favorise les attitudes positives, la motivation, le calme et augmente la confiance en soi.

À l'origine, elle était destiné à aider des enfants souffrant de difficultés d'apprentissage, cependant l'on s'aperçut très rapidement que tout le monde pouvait en profiter.

 

La gymnastique cérébrale stimule l'interaction corps-cerveau et aide ces deux parties à travailler conjointement. Elle vise la coordination entre les deux hémisphères le gauche (la logique, la parole, etc.) et le droit (la créativité, le rythme, etc.,). En effet, si la communication dans les fibres nerveuses (corps calleux) situées entre les deux hémisphères est déficiente, ceux-ci fonctionnent alors unilatéralement plutôt que de concert l'un avec l'autre (bilatéral), ce qui provoque différents troubles d'apprentissage.

C'est une technique efficace, relaxante et facile à appliquer pour tous. Elle devient utile pour améliorer les fonctions d'apprentissage, à l'école bien sûr, mais aussi au bureau, à la maison et lors de toutes tâches de la vie quotidienne : lecture, écriture, mathématiques, créativité, concentration, mémorisation, organisation, langues étrangères, comptabilité, musique, etc., pour ainsi, utiliser son potentiel au maximum.

 

Le mouvement

C'est normalement dans la petite enfance que nous développons notre façon de bouger, entre six mois et un an, habituellement à travers le marcher à quatre pattes : ramper (mouvement homolatéral).

À l'âge adulte, nous marchons en « croisement », nous utilisons en même temps le bras gauche avec la jambe droite et vice-versa. Par cette façon de nous déplacer, les deux hémisphères sont activés en même temps (mouvement bilatéral); ce mouvement est un processus automatique pour lequel penser n'est pas nécessaire.

Si le mouvement ne se fait pas de manière automatique et fluide, le fonctionnement intégré des deux hémisphères se fera avec difficulté. Une personne qui se développe de façon homolatérale aura donc des difficultés dans toutes ses activités car une vue d'ensemble lui fait défaut. Elle souffrira plus fréquemment de peur et de manque de confiance. De plus, se tenir sur ses jambes risque de lui demander des efforts constants.

 

L'influence sur le cerveau

La pleine organisation cérébrale est un processus changeant et dynamique impliquant les trois dimensions :

La latéralité: dimension droite/gauche, c'est la capacité à traiter un code écrit, à penser et à communiquer

Le centrage: dimension haut/bas, c'est la capacité à ressentir, d'organisation physique et émotionnelle

La focalisation: dimension avant/arrière, c'est la capacité à la concentration et à la compréhension

Lorsqu'une des trois dimensions est indisponible, cela génère du stress, des tensions, de la confusion, des douleurs chroniques et même une réduction de nos performances. Cependant, quand ces trois dimensions cérébrales sont accessibles, nous trouvons un sens à notre vie et nous nous sentons à l'aise pour atteindre nos objectifs.

 

Les objectifs

Les objectifs visent entre autres à stimuler l'interaction corps-esprit pour aider ces deux parties à travailler conjointement. La technique vise à réaliser une meilleure intégration des hémisphères droit et gauche du cerveau et de stimuler les lobes par la traversée des lignes médianes.

Les recherches de Roger Sperry, prix Nobel de médecine pour ses études, concernant les personnes dont le corps calleux a été sectionné, révèlent qu'après cette intervention les personnes se représentent comme deux esprits, deux sphères de conscience séparées.

La gymnastique du cerveau contribue à mettre en relation les deux hémisphères cérébraux en recréant les circuits manquant, ce qui permet à l'apprenant d'être centré, attentif et plus efficace dans ses tâches.

 

Le mouvement bilatéral

La personne qui a développé et intégré un mouvement bilatéral se conduit de façon souple, libre et intégrée car en bougeant elle peut mobiliser ses deux hémisphères.

Le croisement est développé durant la phase du rampement. Si cette base n'est pas vécue suffisamment, l'enfant court le risque que l'automatisation de ce mouvement ne se fasse pas. Il ne pourra pas alors se mouvoir en activités motrices bilatérales sans penser à ce qu'il fait; cela peut par exemple, s'exprimer par une manière relativement rigide et maladroite de se mouvoir.

 

La personne intégrée

La personne intégrée s'oriente vers un fonctionnement en tant qu'unité physique, mentale et émotionnelle. Le premier pas sur ce chemin est d'utiliser les deux hémisphères cérébraux en même temps. La personne est donc capable de traiter une information donnée avec ses deux hémisphères utilisés simultanément. Elle peut bouger et penser simultanément, elle peut parler tout en écoutant ce qu'elle dit, elle peut écrire et en même temps lire ce qu'elle écrit. Elle peut s'investir avec tout son être dans une tâche donnée.

La personne intégrée vit de choses et de pensées neuves, spontanées et créatives. Même les tâches les plus simples sont agréables et deviennent l'expression créative de soi.

Pour arriver à cela, il est nécessaire que nous sachions guider nos deux yeux, nos deux mains et nos deux pieds afin d'avoir accès à nos deux hémisphères cérébraux pensant et agissant en même temps.

 

La personne homolatérale

La personne homolatérale devient confuse lors d'activités bilatérales, marcher, nager, courir, etc. tout demande un contrôle conscient plutôt qu'automatique. Elle est contrainte d'éliminer son cerveau créatif lors de ses activités; au lieu de se détendre au moyen de celles-ci, elle s'épuise, se stresse et devient confuse; plutôt que de ressentir du plaisir, elle est bloquée dans un effort d'autocontrôle permanent et ne peut arriver à se détendre.

Toute personne homolatérale a un problème de coordination plus ou moins important selon sa possibilité de fonctionnement bilatéral dans les différentes situations de la vie. Que cela provienne de ses oreilles, de ses yeux ou de tout son corps, elle semble incapable d'activer ses deux hémisphères simultanément.

La personne homolatérale fonctionne surtout avec son cerveau postérieur; là où est traité le stimulus venant de l'extérieur, où les réactions motrices à ce stimulus sont mises en route, et là où l'analyse et le stockage des expériences trouvent leur place.

La personne homolatérale peut très bien apprendre par coeur et répéter, elle montre ainsi un comportement conditionné, mais elle reste en dehors de cette sensation agréable habituellement ressentie lors de la maîtrise d'une fonction donnée.

 

Le schéma dominant ou croisé

En général, le schéma dominant «normal» est celui de la dominance cérébrale gauche, celui où la personne utilise sa main droite et son pied droit dans un mouvement coordonné. De plus, l'oeil droit est souvent l'oeil dominant donc l'oeil directeur, il en est de même pour l'oreille droite. La fonction créative est localisée dans l'hémisphère droit et la fonction analytique dans l'hémisphère gauche.

 

Les améliorations

En faisant l'équilibre, grâce à quelques exercices corporels simples, efficaces et rapides, « l'apprenant » est aidé à faire le voyage d'un point de départ vers le but à atteindre. En effet, à travers la reprogrammation du mouvement et aux activités de la gymnastique du cerveau, l'individu peut accéder aux parties du cerveau qui étaient auparavant inaccessibles.

Les changements apportés à l'apprentissage et au comportement sont généralement immédiats et profonds puisque chacun découvre la façon de recevoir de l'information et de s'exprimer simultanément.

 

 Je suis à votre disposition pour toute pratique.


Dominique BERNARD LEDI

Thérapies globales

203 Rue du Bosc

30260 QUISSAC

04 66 77 40 62

Retour à l'accueil

Écrire commentaire

Commentaires : 0